101775  Voile islamique autorisé dans le privé 

Islam

Voile islamique autorisé dans le privé

Licenciée en 2008, Asma Bougnaoui a eu raison auprès de la Cour d’appel de Versailles qui lui a reconnu le droit de porter le voile islamique sur son lieu de travail.

Alors qu’elle était ingénieur informatique chez Micropole, Asma Bougnaoui avait été licenciée au bout d’un an, du fait de son refus de retirer son voile lorsqu’elle devait intervenir chez Groupama qui avait fait remonter l’information comme quoi la présence d’une femme voilée en son sein créait une gêne.

Après dix ans de procédure, la sentence est tombée. La cour d’appel de Versailles a fait savoir qu’on avait le droit de porter le voile islamique dans une entreprise privée.

La cour a condamné, jeudi 18, la société Micropole à verser à Asma Bougnaoui 23 000 € tout en annulant son licenciement.

le 21/04/2019 à 06h52min12s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires