101790  Théohorriste 

Humeur

Théohorriste

L’incommensurable touchant à l’irrationnel, ce mot n’existe nulle part si ce n’est ici pour dénoncer le retour du religieux en grande pompe au détriment de la raison.

Le temps des Lumières semble avoir fait son temps et voici de retour donc le religieux sur la place publique.

Sournoisement il vous côtoie au coins d’une rue et de plus en plus sur les réseaux sociaux avec ses apôtres qui n’hésitent plus, comme des prostitué.(e).s qui font du racolage passif, à vous aborder pour vous parler de la fin des temps, de l’apocalypse et de la déchéance humaine.

Il est là, dans chaque ville, dans chaque pays a guetté le moment propice, ce moment de fatigue et de faiblesse pour venir abuser de vous.

Il insinue dans l’esprit des plus faibles des propos d’un autre âge, d’un autre temps afin de conditionner leur esprit à ses fantasmes, de les manipuler à ses desseins et d’en tirer le maximum de profit.

Il vous parle d’un dieu et autant d’un diable et vice-versa pour projeter le doute et le trouble dans la mentalité des plus fragiles, de ceux qui n’ont pour salaire que la plus simple des misères, misère morale, misère affective, misère sociale, misère financière, misère sexuelle et qui du fond de leur pauvreté n’attendent qu’un miracle.

Le tour est vite joué pour celui-ci. Ayant repéré la souffrance de ceux-là et leurs attentes, il leur donne à entendre ce qu’ils veulent entendre. Il sait comme le disait si bien Jean de la Fontaine « que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ».

Sa manipulation psychologique est simple et il parle d’ailleurs avec des mots simples, facilement compréhensibles pour tout un chacun et surtout par « les pauvres d’esprit ».

Qui ne rêve pas en effet d’un paradis ? de toucher par la grâce d’une quelconque divinité des sommes pharaoniques ? D’avoir de l’affection et de la reconnaissance ?

Autant de souhait qui selon lui ne peut être obtenu que par la soumission à sa cause. Une soumission qui ne dit pas son nom mais qui s’apparente à l’obscurantisme qui n’accepte pas que la femme puisse être l’égale de l’homme, qui accepte encore moins la loi des hommes donc de la démocratie et qui se base sur la raison avec un procès équitable sans qu’il ne soit besoin de jurer sur quels que livres religieux que ce soit, sans qu’on est à faire appel à un quelconque représentant de culte qui a la haine au cœur et la foi au cul. Qui ne tolère que ce qui peut lui plaire.

Il est d’autant plus sournois qu’il n’hésite pas à vendre du paradis contre le sacrifice suprême, le meurtre de soi-même au travers d’attentats sanglants où tombent tant d’innocents.

Au nom d’un quelconque dieu, il crée l’horreur et terrorise. Ce retour du religieux est bien théohorriste avec ses adeptes les théohorristes tant il met en danger le savoir vivre ensemble, les acquis de la raison et l’avenir de l’humanité tout entière avec leur théohorrisme.

le 20/06/2019 à 17h04min33s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires