224015  Covid-19 : le masque, victoire du voile ou de la burqa 

Covid-19

Covid-19 : le masque, victoire du voile ou de la burqa

En France il est bien connu que la République se vit à visage découvert. Mais depuis la pandémie du Covid-19 l’idée est d’imposer le masque couvrant et la bouche et le nez partout dans les espaces publics et privés au risque de donner raison aux intégristes.

L’article 1er de la loi du 11 octobre, entrée en vigueur le 11 avril 2011 est on ne peut plus clair en ce que « Nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage ».

Pourtant depuis quelques temps avec la pandémie, l’heure est au port du masque voire carrément du masque et de la visière, et dans l’espace public et dans l’espace privé.

Un antagonisme donc à la loi du 11 octobre et ce d’autant plus qu’après le confinement du 11 mai, certains magasins pourraient avoir le droit de refuser toute personne ne portant pas de masque. Ceci est d’autant plus vrai que déjà, dans les transports publics, il est fait obligation aux usagers de porter un masque.

L’ordre est d’autant plus impérieux qu’il en sera de même pour les collégiens quand bien même que les enfants de l’école maternelle et primaire n’y seront pas soumis.

De quoi donc s’interroger sur une loi qui dit d’un côté que la république se vit à visage découvert et des prérogatives gouvernementales qui font obligation de porter un masque pour circuler sous couvert de risque sanitaire.

Des masques et des visières qui par ailleurs sont devenus des biens de consommation et de profit sans que l’Etat ne régule cette situation.

A ce rythme-là, et compte tenu des incohérences gouvernementales d’aucuns, bientôt – parmi les intégristes qui n’attendent que le bon moment – pourront crier à la victoire des principes du voile et de la burqa comme principe de protection.

le 30/04/2020 à 09h33min52s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires