210619  Qui veut la peau de la Casud ? 

Casud

Qui veut la peau de la Casud ?

Dans les prochains mois la Communauté d’Agglomération du Sud pourrait disparaître.

En effet, bien que la commune de Le Tampon soit la principale pourvoyeuse de fonds de la Casud de part son nombre d’habitants, lors des dernières élections du 10 juillet, Patrick Lebreton maire de Saint-Joseph, soutenu par Olivier Rivière maire de Saint- Philippe ainsi que la députée de la 3ème circonscription qui s’était vue vice- présidente s’était donc présenté pour y être président.

Lors de cette élections André Thien Ah Koon et Patrick Lebreton obtenaient chacun 50 % des voix. Elu sur le fil du rasoir et au bénéfice de l’âge, André Thien Ah Koon reprenait donc la présidence de l’EPCI mais affaibli.

Une situation inacceptable pour les édiles de Saint-Joseph et de Saint- Philippe ainsi que pour la députée de la troisième circonscription et ses soutiens parmi lesquels Monique Bénard.

C’est ainsi que Patrick Lebreton voulant une gouvernance tournante a fait savoir au travers d’un courrier adressé au préfet de La Réunion de son souhait de vouloir quitter la Casud.

Une décision qui, si elle devait avoir lieu, pourrait entrainer le retrait de Saint-Philippe et satisfaire les égos de chacun et la disparition de la Casud en tant que telle voire sa fusion avec la Civis. Un projet porté de longue date par la députée de la 3ème circonscription.

Quant à la stratégie des élus de l’opposition de Le Tampon de vouloir à tout prix affaiblir André Thien Ah Koon sur l’échiquier politique réunionnais – faute de projets concrets après leur échec aux municipales de 2020 – pourrait bien encore une fois de plus leur coûter les prochaines élections sur Le Tampon ne serait-ce pour vouloir minimiser le rôle de la ville qu'ils veulent conquérir.

le 20/07/2020 à 08h32min08s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires