234932  L’AFPA se plante, le jury MUM cautionne 

Apprentissage

L’AFPA se plante, le jury MUM cautionne

Tout le monde sait que l’Agence National pour la Formation Professionnelle des Adultes (AFPA) fait partie des membres du service public de l’emploi. A ce titre, elle est donc habilitée à mettre sur pied des sujets d’examen. Ce qu’on sait le moins, c’est que les corrections fournies au jury peuvent semble-t-il faire l'objet d'erreurs d'après divers témoignages.

Lors d’un examen de Manager d’Unité Marchande (MUM) donc de niveau III parmi les titres proposés par le ministère du travail, Monsieur Cyprien* pensait avoir réussi le calcul des indices de sensibilité à la marge et par la même occasion le calcul du linéaire optimal pour refaire son planogramme nous explique-t-il.

Le lendemain donc, il se présente devant le jury pour faire l’analyse de son rendu et surprise… le jury lui annonce que l’IS marge calculé n’est pas bon.

Il lui demande pourquoi et la réponse fuse : « l’IS marge se calcule à partir du taux de marge brute ». Ceci fait, le jury demande à M. Cyprien de refaire le calcul avec le taux de marge brute.

Il s’en étonne et leur explique que lors de son cursus, à aucun moment il n’avait calculé l’IS marge à partir du taux de marge et la raison en est simple car celui-ci se calcule à partir du taux de marge générée et ce d’autant plus que dans son dossier d’examen la marge générée est donnée sans son pourcentage qu’il avait par ailleurs calculé.

Qui donc du jury ou de M. Cyprien avait raison ?

Il faut savoir que l’indice de sensibilité à la marge se calcule bien à partir du taux de marge générée et à aucun moment à partir du taux de marge brute.

Il aurait suffi au jury de se donner la peine de refaire lui-même l’exercice plutôt que de se satisfaire d’une correction toute faite pour s’en rendre compte.

S’il saute aux yeux que le taux de marge n’est que l’expression du gain qu’on envisage de faire par rapport à notre prix d’achat il ne signifie en aucun cas que cette marge est acquise et ce d’autant plus si le produit ne se vend pas.

Exemple : nous achetons un produit A à 7 € et son prix de revente est à 10 €. Nous espérons donc faire une marge de 3 € soit un taux de marge de 42.85 %  (3/7) * 100 = 42.85 %.

A supposé que nous ne vendions qu’un seul produit, la marge générée serait bien 3 € et le taux de marge générée de 100 %.

Marge générée positive
Produit PAHT PVHT Marge Taux de marge Qté vendue Marge générée Taux de marge générée
A 7 10 3 42.86% 1 3 100 %
Total 3 100 %

Et si nous n’en vendons aucun, la marge générée serait de zéro alors même que le taux de marge n’a pas changé puisque l’on vend toujours ce produit à 10 € alors que nous l’avons acheté 7 €.


Marge générée négative
Produit PAHT PVHT Marge Taux de marge Qté vendue Marge générée Taux de marge générée
A 7 10 3 42.86% 0 0 0
Total 0 0 %


La deuxième tient au fait que si le jury et le concepteur de la correction s’étaient donnés la peine d’additionner les taux de marge à leur disposition, ils ne seraient jamais tombés sur 100 % comme pour le taux de marge généré.

Totaux des marges brutes et des marges générées
Produit PAHT PVHT Marge Taux de marge Qté vendue Marge générée Taux de marge générée
A 7 10 3 42.86 % 0 0 0
B 5 8 3 60.00 % 12 36 26.47 %
C 8 13 5 62.50 % 20 100 73.53 %
Total 165.36 % 136 100 %

La troisième vient du fait qu’en calculant l’IS marge et autres IS, on cherche à trouver un linéaire optimal en multipliant l’IS moyen avec les parts de linéaire qu’on avait attribuées à nos produits au départ.

Il s’avère justement que le total du linéaire optimal doit être égal au linéaire de départ.

En prenant donc le taux de marge brute pour calculer l’IS marge, on ne peut pas obtenir un total de linéaire optimal égal au total de ce qu’on avait au départ.

Supposons que nous ayons eu 1.33 Mètre Linéaire Développé (MLD) au départ.

Linéaire des produits au départ et % de linéaire
Produit MLD % MLD
A 0.66 49.62 %
B 0.40 30.08 %
C 0.27 20.30 %
Total 1.33 100 %

Résultats de nos produits pour le calcul des IS
Produits CA% CA Marge générée % de MG Volume % Volume
A 60 14.42 % 18 11.69 % 6 15.79 %
B 96 23.08 % 36 23.38 % 12 31.58 %
C 260 62.50 % 100 64.94 % 20 52.63 %
Total 416 100 % 154 100 % 38 100 %

IS et IS moyen & Linéaire optimal juste
Produits IS CAIS marge générée IS Volume IS moyen Linéaire optimal
A 0.29 0.24 0.32 0.28 0.19
B 0.77 0.78 1.05 0.86 0.35
C 3.08 3.20 2.59 2.96 0.80
Total 1.33

Dans le tableau ci-desssus nous retrouvons bien après calcul de notre IS moyen grâce à l'IS marge générée notre linéaire de départ qui était de 1.33 MLD.

Si nous prenions pour calculer notre IS marge le taux de marge brute alors le total du linéaire optimal ne serait plus égal au total du linéaire de départ.


Résultats de nos produits et introduction erronée du taux de marge
Produits CA% CA Taux de marge Volume % Volume
A 60 14.42 % 42.86 % 6 15.79 %
B 96 23.08 % 60 % 12 31.58 %
C 260 62.50 % 62.50 % 20 52.63 %
Total 416 100 % 165.36 % 38 100 %

Résultat erroné du linéaire optimal suite à l’utilisation du taux de marge
Produits IS CAIS marge IS Volume IS moyen Linéaire optimal
A 0.29 0.86 0.32 0.28 0.49
B 0.77 2 1.05 0.86 0.27
C 3.08 3.08 2.59 2.96 2.92
Total 4.68

Comme dit précédemment, l'utilisation du taux de marge brute pour calculer notre IS marge et par conséquent notre IS moyen fait que notre linéaire de départ a augmenté de 3.52 fois puisqu'il passe à 4.68 MLD.

Ainsi donc c’est bien M. Cyprien qui avait raison et le jury s’appuyant sur une correction qu’on sait toute faite, entièrement tort.

La situation pourrait prêter à sourire sauf qu’au bout de cet examen il y a un enjeu et non des moindres, notamment celui d’avoir un titre professionnel de niveau (III) pouvant ouvrir la porte à continuité d’études en licence professionnelle.

* L’identité a été changée

le 25/09/2020 à 16h14min25s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires