Randonnée à Ti sable par le sentier du littoral sur Saint-Joseph

La Réunion regorge de sentiers pour qui veut se détendre ou dépenser. Souvent on a tendance à croire que ceux-ci sont situés dans les hauts du département. Mais c’est ignorer que les côtes offrent aussi l’opportunité de faire des balades plus ou moins longues.

Du côté de Saint-Joseph, après Manapany, sur la côte il y a un endroit qu’on nomme « Ti sable ». L’endroit n’est pas très fréquenté et se distingue en ce sens de ces lieux très prisés par la populace.

Pour qui ne sait, c’est une petite baie, une petite crique de sable noir au pied d’une falaise dans le Sud sauvage, ou la mer déchainée ou calme vient se briser.

Pour s’y rendre il faut arriver au rond-point de l’ancien fast-food et prendre directement à droite si l’on vient de Saint-Pierre et garer sa voiture sur un parking caillouteux pas très loin de la déchèterie et où la commune construit un centre de déchets verts actuellement. Vu les travaux des odeurs nauséabondes peuvent importuner les narines et le bruit des engins nuire à la quiétude des lieux.

On peut aussi se rendre à cet espace en partant du cimetière de Saint-Joseph afin d’éviter justement ls travaux actuels où transitent bon nombre de camions et les dangers inhérents à ce genre d’entreprise.

De part et d’autre, le sentier n’est pas très long moins de 500 mètres à partir de la déchèterie et moins de 1,5 km en partant du cimetière pour arriver à « Ti sable » mais offre une vue incroyablement dégagée sur l’océan du moins par beau temps.

Lorsque le temps est clément, clair et limpide, que le ciel est bleu, le sentier donne l’impression d’une balade singulière et légère et ce malgré le soleil. En effet la brise accompagne le marcheur dans ses déambulements.

D’un côté il y l’immense étendue d’eaux bleu et de l’autre une végétation verdoyante, dense, constituée de plantations de canne à sucre, de gazon, de faux-poivriers, de filaos qui se tiennent stoïques sur les falaises et qui s’accrochent à la roche volcanique noire et brillante des gouttelettes de la mer.

Le sentier est propre et dégagé. Il est fréquenté depuis tellement longtemps que la terre en est battue.

Et pourtant, rare sont les gens qui connaissent ce sentier et ce petit paradis. Les initiés toutefois, viennent y pêcher, faire du footing, pique-niquer, se détendre, faire du vélo, se balader, se reposer, pendre des photos…

Pour facile que soit ce sentier, des dangers existent cependant et il appartient donc au randonneur de ne pas se risquer à s’approcher de trop près de la falaise d’où il peut chuter voire se faire emporter par la houle lors des mauvais temps et ce d’autant plus qu’en temps normal les vagues atteignent aussi le sommet des falaises. Le risque de chute est d’autant plus évident que par endroits, lors de la marche on constate que des pans d’escarpements sont fissurés par endroit prêt à s’effondrer.

Si le sentier « Ti sable » donne sur une magnifique petite crique de sable noir, il faut prendre note qu’arriver sur à cet endroit que la baignade n’y est pas autorisée d’une part du fait de courants mais aussi par la présence de requins extrêmement dangereux pour l’homme.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.