Maurice, le sanglier restera chez son sauveteur

En Corrèze, un sanglier blessé en 2014 avait été accueilli par un couple à Montaignac-sur-Doustre.

Après que le couple fut dénoncé anonymement en mars 2019, la justice s’était saisie de l’affaire.

Mardi 11 octobre devant le tribunal de Tulle, William Vayne, propriétaire de Maurice, a comparu pour s’expliquer des faits de « prélèvement sans autorisation dans le milieu naturel d’animaux vivants dont la chasse est autorisée » ainsi que pour « détention non autorisée d’animal d’espèce non domestique ».

Les explications du trentenaire ont convaincu la justice. Maurice, le sanglier pourra rester vivre dans son enclos chez le couple qui avait lancé une pétition en ligne pour sauver l’animal ainsi qu’une cagnotte pour couvrir les frais de justice.

(Photo : Michelle Nagré)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *