Baisse de 69 % des vertébrés en moins de 50 ans

Entre 1978 et 2018, 69 % de la population des vertébrés ont chuté selon la World Wide Fund for Nature (WWF). Ce chiffre était de 68% en 2020 et de 60% en 2018.

L’organisme non-gouvernemental écrit sur son site que « Gorilles des plaines, tortues luth, dugong, requins, coraux, rainettes… les icônes de la biodiversité aussi précieuses qu’indispensables à l’équilibre de nos écosystèmes diminuent à un rythme alarmant ».

Le Fonds mondial pour la nature montre du doigt le réchauffement climatique et fait état que «si nous ne parvenons pas à limiter le réchauffement à 1,5 °C, le changement climatique deviendra la principale cause de perte de biodiversité au cours des prochaines décennies » avant de rajouter que « La hausse des températures entraîne déjà des phénomènes de mortalité massive, ainsi que des extinctions d’espèces. »

Le réchauffement climatique n’est pas le seul mis en cause dans cette destruction de masse. L’homme est au premier plan tant est si bien que le WWF montre que «La préservation des espèces et de la nature nécessite de combiner les actions de protection, de restauration et de transformation de nos modes de production et de consommation ».

Ainsi bien que disant que « la situation est dramatique », il fait savoir que ce n’est pas « désespéré » mettant en avant des exemples qui fonctionnent comme : « les aires protégées et gérées par les communautés locales montrent une biodiversité florissante, la restauration des écosystèmes par les solutions fondées sur la nature est bénéfique pour la biodiversité et aussi pour le climat, la transformation de nos modes de production et de consommation a débuté même si elle n’est pas assez rapide».

Conscient des efforts consentis, le rapport de la Planète Vivante du WWF invite les États à maintenir cette dynamique notamment « lors de la COP27 sur le climat et de la COP15 biodiversité ».

(Photo : Payet Brandon – Oisillons merle Maurice – Bulbul orphée (Pycnonotus jocosus))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *