IBL et Run Market, l’alliance qui contredit les analystes

Alors que les analystes réunionnais laissaient entendre la fin de Run Market, un nouveau rebondissement vient d’avoir lieu au travers d’un accord d’exclusivité « dans la perspective d’un partenariat capitalistique équilibré et nécessitant la présentation d’un plan de restructuration de Make Distribution, sur le périmètre actuel des 4 hypermarchés de Chaudron, Savannah (Saint Paul), Sainte-Marie et Saint-André».

En effet, le groupe mauricien IBL devrait entrer dans le capital de Run Market à hauteur de 51 % tandis que la Société Adrien Bellier (SAB) garderait les 49 % restant et ce malgré l’avis de la présidente de la Région Réunion Huguette Bello qui voit d’un mauvais œil cette union.

Bien que souhaitant la conclusion au plus vite de cette alliance celle-ci reste soumise à « l’autorisation des autorités compétentes » fait savoir un communiqué.

Un nouveau rebondissement qui pourrait être un nouveau pied-de-nez aux groupes locaux comme Leclerc (Pascal Thiaw-Kine), Leader Price (François Caillé) et Hyper U (Kin-Siong) mais qui permettrait du coup de contrer le duopole Carrefour et Leclerc qui respectivement s’accaparent 37 et 29 % du marché selon une étude de la société de conseil Bolonyocyte Consulting commandée par l’observatoire des prix, des marges et des revenus (OPMR).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *