Donner son sang, c’est sauver des vies selon SOS Globi

Près de 3 millions de dons de sang sont collectés chaque année en France par environ 1,6 millions de donneurs.

Ces dons permettent de soulager des patients atteints de d’insuffisances rénales, de cancer, d’hémorragie mais pas que…

Parmi les personnes ayant besoin de sang figurent ceux qui sont atteints de drépanocytose qui est une maladie génétique touchant les globules rouges. C’est la maladie génétique la plus fréquente au monde. En France, plus de 500 nouveau-nés viennent au monde chaque année avec cette maladie, et on recense près de 32 400 personnes vivant avec la drépanocytose selon SOS Globi.

Dans le même ordre d’idée figurent les patients atteints de bêta-thalassémie. Cette maladie qui touche les globules rouges si elle est moins répandue, concerne près de 800 patients en France. C’est une maladie contraignante ; les patients touchés par une forme sévère de bêta-thalassémie sont incapables de produire de l’hémoglobine en quantité suffisante et doivent être transfusés toutes les 3 à 4 semaines afin de survivre.

Des maladies tristement célèbres mais pas inconnues de certains Réunionnais comme David qui n’est autre que le président de l’association SOS Globi de La Réunion créée il y a un an.

L’homme d’une trentaine d’année est père d’un enfant qui malheureusement est atteint de l’une de ces pathologies.

Conscient des risques encourus par les patients atteints de ces déficiences sanguines, il s’est engagé avec les bénévoles de son association à venir sur les lieux des dons pour sensibiliser davantage les Réunionnais à cette cause.

Outre le fait que parfois la maladie n’est pas dépistée à la naissance, le pire selon lui “C’est qu’à ce jour il n’existe pas de remède” ce qui lui fait dire que ” Seul le don du sang peut donc sauver ceux qui en souffrent”.

Pour sauver des vies, donnons notre sang !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *