La France renonce aux néonicotinoïdes

Bien malgré elle, la France se voit obliger de renoncer aux néonicotinoïdes. C’est une décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) qui l’y oblige.

En effet, la CJUE dans un arrêt du 19 janvier faisait valoir que «les États membres ne peuvent déroger aux interdictions » dans le cadre du traitement des semences aux néonicotinoïdes qui sont interdites depuis 2018 dans l’Union européenne du fait de leurs effets dévastateurs sur les abeilles et autres pollinisateurs.

Cette annonce met à mal la décision du gouvernement français d’autoriser jusqu’en 2023 les néonicotinoïdes sur son territoire notamment pour aider les betteraviers.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *