Tribune

La Région Réunion répond à Olivier Rivière, maire de Saint-Philippe

Dans le journal du Quotidien de ce jour, Olivier Rivière, maire de Saint-Philippe critique la Région Réunion quant à la gestion des fonds européens. Mal lui en a pris car la Région Réunion lui répond dans un communiqué comme suit :

“C’est non sans surprise que nous avons pris connaissance des déclarations d’Olivier Rivière, maire de Saint-Philippe, dans le Quotidien en date du 21 mai 2024, concernant la gestion des fonds européens.

En sa qualité d’autorité de gestion, la Région a la responsabilité de veiller à leur bonne utilisation dans le respect scrupuleux des règles fixées par la Commission Européenne. Les bénéficiaires des fonds attribués par la Région sont notamment les communes.

Elles doivent respecter des délais pour la réalisation de leurs projets. Si ces délais ne sont pas respectés, les fonds européens sont perdus pour l’ensemble du territoire de La Réunion, en application de la règle du dégagement d’office.

La Région rappelle que la totalité des projets des communes éligibles aux fonds européens a fait l’objet d’attribution de subventions. À titre d’illustration, concernant le React UE, ce sont plus de 300 millions de fonds européens qui ont soutenu des projets portés par les communes et les EPCI, avec un taux de financement de 90%.

Pour ce qui concerne la commune de Saint-Philippe, elle a bénéficié sur la programmation du PO 14-20, de 1,860 million d’euros pour deux projets, un troisième projet ayant été abandonné par la commune. S’agissant du REACT UE, sur 17 projets identifiés, une seule opération a été déposée par la commune concernant les équipements numériques dans les écoles… et a finalement été abandonnée.

Ce constat contraste avec celui prévalant dans d’autres petites communes, telles que la Plaine des Palmistes ou l’Entre-Deux, qui ont particulièrement bien su tirer profit des fonds européens. Cela démontre qu’il n’y a aucun caractère partisan dans la gestion de ces fonds, contrairement à ce que déclare le maire de Saint-Philippe.

En revanche, il est de sa responsabilité de tenir le calendrier fixé et imposé par les règlements de gestion des fonds européens. Les difficultés qu’a pu rencontrer la commune de Saint-Philippe dans la mobilisation des fonds européens sont dues à ses insuffisances propres et ne sauraient être imputées à la Région Réunion. C’est pourquoi les propos tenus par le maire de Saint-Philippe ne correspondent pas à la réalité et sont inacceptables”.

(Image : Région Réunion)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *