300 000 € d’amende pour un centre de formation

Le 20 septembre, une cheffe d’entreprise de centre de formation a dû rendre des comptes devant le tribunal correctionnel de Saint-Omer dans la Pas-de-Calais.

Il lui était reproché d’avoir détourné 3 millions d’euros grâce au compte Compte Personnel de Formation (CPF) dans le cadre de formations fictives.

Entre 2020 et 2021, la Caisse des dépôts et consignations, lui avait versé donc cette somme colossale jusqu’à ce que Tracfin fasse un signalement et qu’une enquête soit diligentée.

Lors des investigations, il est apparu que celle-ci avait offert des cadeaux à d’éventuels candidats, notamment des cartes cadeaux, des téléphones, des tablettes et ordinateurs portables contre leurs signatures sur une feuille de présence.

Au travers de cette entourloupe, la propriétaire du centre de formation avait eu à titre personnel 300 000 €.

Dans cette affaire elle a écopé de 3 ans de prison avec sursis pour escroquerie, faux et blanchiment, ainsi que d’une interdiction de gestion de structure durant 10 ans, d’une interdiction d’exercer une activité de formation pendant 5 ans et pour clôturer le tout sa société Happy Form en bureautique et en informatique écope d’une amende de 300 000 euros.

De quoi mettre l’eau dans le vin de certains centres de formation qui proposent des formations bidons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *