Langya henipavirus (LayV), le nouveau virus né en Chine

Après le coronavirus voici venu Langya henipavirus (LayV). Le virus qui peut être transmis de l’animal à l’homme a été découvert en Chine où 35 personnes étaient infectées selon de Centre de contrôle des maladies taïwanais (CDC).

Cette annonce fait écho à une étude publiée dans le New England Journal of Medicine du 4 août et mis en évidence par des chercheurs chinois, singapouriens et australiens.

Cette découverte émane de consultations de patients fiévreux entre 2018 et 2021 ayant des contacts avec des animaux.

Les personnes infectées présentaient de la fièvre, de la fatigue et souffraient de toux avec perte d’appétit.

Il semblerait qu’aucune personne ne soit décédée après contamination par Langya henipavirus (LayV) révèle Taipei Times.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.