Au moins 11 personnes tuées par des gendarmes à Madagascar

Dans le cadre d’une enquête de l’enlèvement d’un enfant albinos, les gendarmes de la ville d’Ikongo à 350 km d’ Antananarivo avaient arrêté quatre suspects.

Cependant les villageois avaient décidé de faire justice eux-mêmes et se sont rendus armés de machettes et autres armes blanches à la caserne pour réclamer les suspects.

Bien que les gendarmes aient tenté de parler à la foule il semblerait que ceux-ci n’ont pas pu contenir la colère de celle-ci et se seraient faits agresser les obligeant, dixit, le commandant Andry Rakotondrazaka à tirer sur la foule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *